Le guide touristique de Nantes en italien. Erreurs de traduction et langage non inclusif

Traduction guide touristique

Le guide touristique de Nantes Tourisme en italien

Nous avons récemment découvert la traduction italienne du guide touristique officiel de Nantes, disponible en téléchargement sur www.nantes-tourisme.com. L’ensemble du guide présente malheureusement une traduction manquant de fluidité avec plusieurs erreurs de traduction et une langue peu naturelle pour un lecteur italien. Le guide n’est pas disponible en français sur le site (ou, du moins, nous ne l’avons pas trouvé) et il n’est donc pas possible de comparer la version traduite en italien avec l’original, mais la mauvaise qualité du texte parle d’elle-même.

Les erreurs de traduction dans la version italienne du guide touristique

Dès le paragraphe d’introduction, dont nous présentons une image ci-dessous, mais aussi dans le reste de la traduction du guide, nous soulignons :

  • des structures syntaxiques plutôt alambiquées et complexes, qui reprennent selon toute probabilité les structures originales françaises, donc peu naturelles en italien et parfois difficiles à comprendre ;
  • une utilisation pas toujours correcte de la ponctuation, p.ex. les points de suspension qui, comme l’indique Treccani, doivent être utilisés pour indiquer que le discours est suspendu en raison d’une gêne, d’une hésitation ou d’une allusion, alors que dans le paragraphe du guide ils sont utilisés à la place de « ecc. » ;
  • l’omission de conjonctions parfois nécessaires, p. ex. « il verde accompagna l’urbanistica, le opere d’arte del Voyage à Nantes stimolano l’immaginazione e le passeggiate a piedi o in bicicletta conducono a spazi pubblici e conviviali » ;
  • la mauvaise utilisation des prépositions, p. ex. « lungo una collezione pubblica » ;
  • les choix terminologiques inadaptés, p. ex. l’utilisation du terme « servizi accoglienza », qui, en omettant l’adjectif « turistica », est plus fréquemment associé à l’accueil d’immigrés ou de personnes en situation de précarité économique ou sociale.

L’utilisation d’un langage non inclusif dans la traduction italienne

La qualité linguistique du guide est déjà fort compromise par les erreurs de traduction et les mauvais choix que nous venons d’examiner, et la situation est aggravée par l’utilisation d’un langage non inclusif totalement erroné dans le chapitre dédié à l’accessibilité des services touristique. Voici un court extrait de l’introduction de la section accessibilité.

Concernant la question du handicap, la langue italienne a progressivement évolué pour éviter l’utilisation de termes et d’expressions discriminatoires tels que, par exemple, disabile, invalido/a, handicappato/a, qui ne font que souligner la caractéristique du handicap et limite la personne à l’attribut qui le caractérise. La langue a ainsi trouvé des solutions qui placent la personne au premier plan et permettent de ne pas percevoir le handicap comme une diversité.

Dans les quelques lignes ci-dessus, presque toutes les expressions utilisées pour indiquer les différents types de handicaps sont désormais considérées comme obsolètes et discriminatoires. Il s’agit malheureusement d’erreurs de communication institutionnelle qu’un office de promotion touristique ne peut se permettre de faire.

Erreurs de traduction et solutions inclusives correspondantes

Commençons par examiner les termes non inclusifs utilisés de manière incorrecte dans le guide.

  • mal udenti : il s’agit probablement d’un calque du terme français malentendants, qui au contraire n’est pas considéré comme discriminatoire. Bien qu’il existe des occurrences de mal udente en italien et que Treccani l’indique comme un néologisme en 2008, l’utilisation de ce terme est fortement déconseillée.

Comme l’explique le site parlarecivile.it, « Non vedente et non udente sont deux expressions qui désignent des personnes qui ne peuvent pas voir ou entendre totalement ou partiellement. Ils ont remplacé les termes cieco et sordo, jugés trop offensants. Il s’agit de paraphrases utilisées en croyant rendre la réalité moins dure. Dire « non vedente » ou « non udente » au lieu de « cieco » ou « sordo » ne change pas la réalité de ceux qui vivent dans une situation de déficience sensorielle, et ne contribue pas non plus à réduire la difficulté potentielle due à la déficience ».

parlarecivile.it indique que les traductions les plus appropriées pour le terme français malentendant sont plutôt persona con disabilità uditiva ou persona con deficit uditivo.

  • mal vedenti o non vedenti : dans ce cas également, il s’agit de calques des termes français mal-voyants et non-voyants. Comme nous l’avons déjà vu plus haut, parlarecivile.it précise « Mieux vaut ne pas utiliser d’euphémismes ou d’expressions politiquement correctes telles que « non udente » et « non vedente » et les remplacer par « sordo » ou « cieco » Les alternatives possibles sont persona con disabilità visiva ou persona con deficit visivo.
  • disabili mentali : pour ce terme également, le portail parlarecivile.it vient à notre secours, qui, en ce qui concerne le mot disabile, en nous informant que « disabile est un adjectif. Cela signifie « qui a un handicap », entendu aujourd’hui comme une interaction dynamique entre la personne handicapée et l’environnement, avec la question centrale de l’accessibilité. Le problème de « disabile » est qu’il n’est plus perçu comme un adjectif, il a été transformé en nom. « Disabile » est une évolution de handicappato », et il convient, comme vu plus haut, de le remplacer par l’expression plus précise persona con disabilità. Concernant, dans ce cas précis, la référence au trouble mental, parlarecivile.it recommande d’utiliser les expressions « persona con disturbo mentale o psichico ou persona con sofferenza mentale, pour éviter d’identifier l’individu à sa maladie, de répéter les stigmates du caractère incurable (la personne dans de nombreux cas pourra reprendre une vie normale) et du danger social, en mettant toujours la valeur de la personne au centre ».

Le paragraphe sur l’accessibilité du guide se poursuit ensuite par une traduction confuse, ambiguë et parfois incompréhensible. Les informations fondamentales pour s’assurer qu’une personne handicapée ne sera pas découragée par les difficultés de déplacement et pourra apprécier les efforts déployés par l’administration locale pour appliquer les mesures favorisant leur visite et leur séjour sont donc trompeuses ou peu claires. Voici en effet la suite du paragraphe.

Nous nous abstiendrons d’un examen détaillé des inexactitudes de traduction et de la phraséologie non naturelle en italien, et nous limiterons à mentionner uniquement quelques traductions que nous considérons comme incorrectes :

  • le verbe « anticipare », utilisé ici, à notre avis, de façon incorrecte, signifiant en fait « avvisare preventivamente » ;
  • l’expression « mezzi specifici », qui est, à notre avis, ambiguë, car elle peut sous-entendre que des véhicules spéciaux sont disponibles pour les déplacements, alors qu’il s’agit en réalité d’« outils » spéciaux dédiés aux personnes handicapées et qui sont énumérés immédiatement après ;
  • le terme « voglie », que nous ne jugeons pas adapté au contexte et au registre du guide, à remplacer par « desideri ».

Une traduction erronée est une traduction dommageable et dangereuse

Le reste du texte du guide, qui compte 164 pages, se poursuit malheureusement de la même manière avec des erreurs de traduction et un langage inapproprié pour une publication qui devrait être la référence pour tous les touristes italiens désireux d’apprécier les merveilles de Nantes.

Dans le secteur du tourisme et des voyages, il devrait maintenant s’avérer inutile de souligner les dommages qu’une traduction incorrecte, inexacte ou trompeuse peut causer en termes d’image et de prestige. Mais la course aux économies sur les traductions au détriment de la qualité est sans fin, et cet état de fait ne peut que nous rendre amers et nous décourager.

Chez Getaway Translations, nous ne nous laissons pourtant pas abattre et continuons à travailler avec nos traducteurs européens spécialisés dans le tourisme pour proposer des traductions de qualité qui ne décevront ni nos clients ni les touristes, c’est-à-dire les destinataires des guides et de tous les textes que nous traduisons. Découvrez nos services de traduction pour le tourisme et les voyages.

Vous êtes une entreprise du secteur du tourisme et vous avez besoin de traductions pour attirer les touristes et visiteurs étrangers ? Contactez-nous pour nous faire part de votre projet et nous pourrons vous aider en vous fournissant un devis personnalisé en toute transparence.

Vous avez déjà fait traduire un guide, une brochure, un site Internet, un contrat ou tout autre document ou matériel et vous souhaitez savoir si la traduction qui vous a été livrée est de bonne qualité ? Envoyez-nous vos documents à info@getawaytranslations.com. Nous l’examinerons et vous ferons un retour honnête et objectif.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.